Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Étiquette : PC

Nouvelles technologie et Écologie est ce vraiment compatible?

Depuis quelques temps il n’est pas une sortie de matériel informatique qui ne soit pas estampillé « Vert ». L’argument écologique est utilisé à tour de bras pas les fabricants quelquefois non sans une certaine justesse mais il faut bien reconnaître que la manœuvre est essentiellement marketing. Certes il y a eu des progrès. Les dernières génération de processeur (notamment Intel) ont un rapport performance/consommation bien meilleur que les générations précédentes mais dans le même temps la course à la performance (bien souvent sur-dimensionné) empêche de réellement en profiter. Les rendements de certaines alimentions se sont eux aussi amélioré et cela permet d’avoir dans l’ensemble des ordinateurs qui consomment moins mais cela reste malgré tout des progrès relativement mineure.

La consommation est loin d’être le principal problème écologique de l’industrie informatique. il y en a bien d’autres beaucoup moins visibles dont le tort est justement qu’ils sont trop peu visible pour que ça nécessite un investissement quelconque puisque cela ne pourra pas être utilisé par le marketing.

  • Les processus de fabrications des composants d’un ordinateur sont particulièrement polluant1 et l’impact écologique est énorme et aucun industriel n’en parle ni ne cherche à faire le moindre effort.
  • La filière de recyclage des déchets électronique n’est absolument pas au point. Les rares situations ou les déchets sont récupérés c’est pour finir en tas dans des pays du tiers monde dans lesquelles des gamins viennent fouiller pour retrouver de quoi vendre à l’usine d’à coté pour pouvoir s’acheter à manger.

En fait quelque soit le discours des fabricants nos ordinateurs et autres produits électronique (notamment les téléphones portables) sont des polluants extrêmement toxiques.

Et que peut on y faire

La solution ne viendra de toute façon certainement pas des fabricants ils n’ont qu’un seul objectif faire le moins cher possible. La solution ne peut venir que de nous consommateur. Privilégier les produits « vert » ne pourra avoir qu’un impact très limité car même si votre nouvelle carte mère est conforme à la directive ROHS2 votre ancienne qui finira dans une décharge au fin fond de l’Afrique elle ne l’est pas. La seule solution qui soit réellement efficace à mon sens est de savoir limiter sa consommation. Est il vraiment nécessaire de renouveler sont téléphone portable au bout de 18 mois? mon PC qui date de deux ans a t-il vraiment besoin d’être changé?
Je pense qu’il est important de se poser honnêtement la question de l’usage que l’on a de nos gadgete électronique avant de céder aux sirènes du marketing.

Il faut bien comprendre que pour la majorité des utilisations d’un ordinateur (c’est à dire bureautique et internet) un PC type Pentium 4 à plus de 2 Ghz est largement suffisant.3 Si vous tenez à remplacer votre PC qui est vraiment trop vieux n’hésitez pas à vous tourner vers les sites spécialisé qui revendent des ordinateurs d’occasion qui viennent d’entreprise en plus c’est beaucoup moins cher (vous pouvez touchez un UC P4 2Ghz pour 200 €). Certes pour faire du montage video ou de la retouche photo ce n’est pas l’idéal mais franchement quel pourcentage d’utilisateur d’appareil photo numérique retouche vraiment ses photos a part pour faire quelques corrections de base? Une bonne majorité des PC dans le monde sont plus que largement sur-dimensionné et ça c’est une vrai source de pollution.

D’ailleurs cette problématique de la consommation pourrait s’étendre à bien d’autres secteurs. Quelque soit les arguments écologiques qu’utilisent les vendeurs la seule vrai solution c’est de réduire la consommation. Ne pas se laisser prendre aux discours marketing ambiant qui essaye de nous faire croire que le bonheur s’achète par carte bleue. C’est totalement faux.

Je ne parle pas pour autant de retourner vivre dans des grottes bien sur mais simplement savoir consommer utile pas simplement acheter pour acheter parce que la pub nous y pousse. Notez bien que je ne dénigre pas non plus le fait de pouvoir se faire des « achats plaisirs » mais il ne faut pas se tromper le plaisir est dans le fait d’obtenir un produit qui fait envie par son utilité pas dans l’acte de consommation lui même. Hors il faut bien comprendre que l’ensemble des discours commerciaux et publicitaires n’ont qu’un objectif nous pousser tous petit à petit vers cette façon de penser.
Certes se faire plaisir participe au bonheur mais il ne faut pas se tromper posséder ne rend pas plus heureux

Bref soyons des consommateurs mesurés, critiques et intelligents.4


  1. probablement parmi les plus polluant 

  2. directive européenne limitant l’utilisation de certaines substances chimiques particulière toxiques 

  3. Même 1,5 peut suffire si vous n’étes pas exigeant 

  4. Je me demande dans quelle mesure le logiciel libre ne paut pas être relié d’une manière ou d’une autre à cette problématique 

Les mini-PC et ultra portables : Le bras armé de Linux ?

J’ai déjà dit ici ce que je pensais de l’intégration grandissante de distribution GNU/Linux dans les mini portables et la formidable opportunité que cela représentait, à mon avis, pour faire connaître l’OS libre au grand public. Cet traduction de framasoft amène de l’eau au moulin :
Comment l’Eee PC m’a montré que j’avais tort à propos de Linux – Framablog. L’auteur de la version originale est un utilisateur de l’informatique comme un autre, blogueur certes mais pas particulièrement geek et comme beaucoup de gens plein d’à priori envers GNU/Linux. je cite :

Jusqu’à récemment je pensais que Linux était réservé aux enthousiastes et aux entreprises “près de leur sous”, qui cherchaient pour je ne sais quelle raison une alternative à Windows.

Linux était mal fichu, difficile à utiliser et pas vraiment au niveau dans le domaine des jeux vidéos.

Mais voila son test de l’Asus eeePC lui a permis de changer d’avis et il envisage même d’installer Linux sur un autre de ses ordinateurs.

Ce marché des mini-pc à faible coût est vraiment une opportunité exceptionnelle pour Linux et je pense que l’on va voir prochainement fleurir un nombre important de distribution adapté à ces machines tout cela va vraiment être très intéressant à suivre.

Maintenant quid de la concurrence c’est à dire de Microsoft? Techniquement parlant Microsoft est tout à fait capable de décliner des versions adaptés de son OS pour ce type de machine mais par rapport aux systèmes Gnu/Linux ce sera toujours le même pour tous or sur ces mini-pc peu puissant il est fondamental d’adapter fortement le logiciel à la machine. Et sur ce terrain les système libre comme Linux sont totalement imbattable car le fabriquant peut en faire ce qu’il veut!!!

L’avenir de ce marché sera vraiment très instructif et intéressant à suivre.

Le NetPC va-t-il enfin avoir du succés?

Cela fait des années que l’on nous parle régulièrement de ces ordinateurs réduit à leur plus simple expression, de faible puissance et n’utilisant que des applications réseau mais il faut bien reconnaître que le succès est loin d’être la.
Mais depuis la naissance du Web 2.0 et la multiplication des services hébergé en tout genre (qui aurait cru à une application comme Google Docs il y a 10 ans?) cela devient de plus en plus crédible. Notamment par l’apparition de produit qui même s’ils ne portent pas cette étiquette NetPC se placent bien dans ce contexte : Je pense à l’Asus EeePC par exemple mini PC portable ou alors à un équivalent desktop : Le Kpc de Shuttle. Même s’ils sont tout a fait autonomes et peuvent être utilisé tels quels ils se placent quand même bien dans cet esprit d’ordinateur simple de puissance réduite dédié à l’utilisation d’application réseau.
Surtout quand on y associe la distribution Linux assez peu connu mais qui a commencé à se faire un nom en étant intégré au PC à 199$ de Wal-Market1 dénommé : gOs dont la version 2.0 vient de sortir (lire chez cedynamix). Basé sur Ubuntu 7.10 elle propose ni plus ni moins que de remplacer les applications bureautique traditionnelles par les services équivalent de Google.2

Finalement le NetPC conçu à l’origine pour faire du client léger d’entreprise va peut être connaître le succès chez les particulier.

Et tout cela est rendue possible en grande partie grâce aux logiciel libres. Le NetPC pour particulier sera-t-il la pierre angulaire de l’entrée de Linux chez le grand public par la grande porte? Je ne sais pas mais à mon avis c’est une piste qu’il faut absolument garder à l’œil.


  1. Chaîne de grande distribution américaine 

  2. Et se pose avec cela de nouveaux le problème de l’omniprésence de Google je sais 

Un deuxième fabricant vend des PC avec Linux

Source : Presence-PC et PC-INpact
Après Dell c’est au tour de Shuttle de proposer des PC vendus avec Linux.
Jusqu’à présent Shuttle s’était spécialisé dans ce que l’on appelle des barebones c’est à dire des boîtiers PC vendu avec leurs cartes mères dédiées car de format non standard. Il a notamment relancé il y a quelques années la mode des PC de tailles réduites avec sa gamme de produit XPC.

Depuis quelques temps ils vendent maintenant des PC complet basé sur leur plate forme XPC qui ne sont pas vendus avec Windows mais avec Linux.

Shuttle a fait le choix de la distribution Open SUSE 10.2 pour son modèle grand public et de SUSE Linux Enterprise Desktop pour le modèle dédié aux professionnels.
Pour en savoir plus : http://www.shuttle.eu/LinuXPC

Par contre je trouve que les prix sont plutôt élevé au regard des configuration proposées mais bon c’est plutôt une habitude chez Shuttle.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén