Archives pour l'étiquette Presse

Twitter un procés : Légal certes mais est-ce utile?

J’imagine fort aisément que vous avez un minimum entendu parler de l’autre affaire judiciaire du moment le procès de l’affaire Clearstream. Je ne vais pas me préoccuper des aspects juridiques de cette affaire dont je suis loin de maitriser les tenants et les aboutissants juridiques je vais me contenter de revenir sur ce qui a été considéré comme un petit événement : Le compte rendu judiciaire un direct via twitter tentative mené par Deux journalistes l’un de France2 l’autre du Nouvel Observateur.
Espérant comprendre un peu plus cette affaire j’ai décidé de suivre les twitts du journaliste du Nouvel Obs.

Après quelques jours de suivi que penser du résultat? Franchement pas grand chose. Je ne sais pas si c’est uniquement du au journaliste mais je n’ai pas trouvé l’expérience très réussie. Les 3/4 des messages posté ne sont qu’anecdotique, rien ou presque sur le fond uniquement des compte rendu d’ambiance. C’est un peu léger quand même, j’espère pour le journaliste que ce n’est pas un choix éditorial. Franchement que DDV soit bien coiffé ou pas on s’en fout un peu.
Certes vu la complexité de l’affaire la limite des 140 caractères est probablement gênante mais la tentative récente de faire la même chose de la part de Maitre Éolas lors d’une autre audience laisse penser qu’il est possible de faire mieux.

En fait il est difficile de poser une conclusion définitive. Je principe est séduisant après tout, les audiences judiciaires sont publique qu’elles puissent être accessible au plus grand nombre grâce aux moyens de communication moderne est une très bonne chose. Mais dans le cas présent la tentative est plutôt raté.
Attention loin de moi de vouloir jeter la pierre au journaliste en question. Bien au contraire j’aurai plutôt tendance à saluer la prise de risque mais reconnaitre ses échecs est le meilleur moyen de ne pas les répéter. J’espère au contraire que la rédaction du nouvel observateur saura prendre le recul nécessaire pour faire que la prochaine tentative un succès.

Non le photo reportage n’est pas mort

À l’heure d’internet, de la télévision omniprésente et de crise économique de la presse on pourrait penser que le photo-reportage n’est plus d’actualité et bien c’est un tort. C’est oublié que la photo peut avoir une force de témoignage assez exceptionnel et associé à un outil de diffusion comme internet cette puissance est plus que décuplé. La preuve le blog big picture publié par le boston globe.

Merci à maitre éolas pour l’info.

PS : par contre je n’ai vu aucune indication de licence ou de droit d’auteur pour une publication géré par un organe de presse ça ne fait pas très sérieux.

Quand l’AFP parle d’astéroïde c’est elle qui ferait mieux de s’écraser

C’est un grand moment de n’importe quoi journalistique et c’est aïetech qui le raconte très bien.

Comme le disait un comique aujourdh’ui disparu :

Quand on en sait pas plus que ça on devrait être autorisé à fermer sa gueule

Encore un bel exemple de la dérive de l’ensemble de la presse française. Comment voulez-vous continuer à faire confiance aux média après ça ?

Une certaine vision de la presse en ligne

Je ne suis pas un lecteur assidu de Laurent mais il faut bien reconnaître que j’aurais bien regretté de passer à coté de ces deux billets :

Malheureusement la version papier de ces journaux est loin de rattraper l’indigence de leur version électronique. Il me paraît vraiment clair que la presse quotidienne Française est en train de passer complètement à coté du changement majeur de la société. Au lieu de se plaindre de leurs difficultés économique ils devraient se remettre en cause. Pour eux Internet peut être soit leur linceul comme le dit Laurent soit leur sauveur mais c’est aux responsable de cette presse de faire les choix adéquats pour l’instant cela ne semble pas être le cas. Va-t-on pouvoir un jour trouver une véritable presse d’information sur Internet? Pour l’instant cela ne semble pas vraiment être le cas.

Encore un exemple de scepticisme à propos de windows Vista

En faisant une recherche dans Google news pour trouver s’il y avait des références à la sortie de la version 7.10 dans la presse grand public je suis tombé sur cet éditorial de 01net : à quoi sert Windows Vista. Il montre clairement un scepticisme certain à propos de Windows Vista. Même si ce n’est pas vraiment surprenant d’un strict point de vue technique c’est bien la première fois que se manifeste un tel rejet d’un OS microsoft et ça c’est beaucoup plus étonnant. Si je m’en réfère à la sortie de Windows XP l’accueil avait été totalement différent.

Et les question viennent après cela c’est évidemment

  • Les responsables de Microsoft sont ils réellement conscient de cela ou se contentent ils de suivre les courbes de ventes (et de l’action)?
  • vont ils réagir
  • et dans quel sens.

Je suis curieux de voir, dans ce contexte, comment sera accueilli office 2007 autre outil de cannibalisation du marché de Microsoft. Compte tenu du fait que les innovations , du point de vue de la majorité des utilisateurs, sont plutôt peu nombreuses et que l’interface a été complètement revue entraînant un effort d’apprentissage conséquent1 on peut clairement supposer que l’on retrouvera les même réticences. Le tout est de voir quelles seront les conséquences sur le business model de Microsoft.

À suivre donc.


  1. selon ce que j’ai pu lire l’apprentissage pour passer de MS Office 2003 à Openoffice est plus facile que pour passer de MS Office 2003 à 2007 

La liberté de la presse selon Mr Dassault

Depuis quelques temps on voit régulièrement fleurir sur le web ou dans la presse francophone des propos sur l’ingérence de quelques grand capitaine d’industrie dans le contenu rédactionnel de la presse francophone. Bien entendu les intéressé démentent et les journalistes soucieux comme tout le monde de préserver leur emploi (et qui pourraient leur reprocher) se font très discret la dessus hormis quelques uns dont le renom les mets relativement à l’abri (quoique cela n’a pas empêché l’arrêt d’arrêt sur image).

Mais cette fois il est difficile de passer à coté des propos de Mr Marcel Dassault rapporté par le nouvel observateur. Cet éminent patron d’un des plus gros groupe de presse (si ce n’est le plus gros) a dit lors d’un interview à la radio BFM ni plus ni moins :

Il y a une chose que les journalistes oublient, c’est que quand quelqu’un met de l’argent ce n’est quand même pas pour laisser faire n’importe quoi

Mais aussi

un actionnaire a le droit d’avoir un regard sur son journal notamment son orientation politique.

C’est la qu’est le problème il y a une marge entre « laisser faire n’importe quoi » et « avoir un regard sur l’orientation politique d’un journal » que ce monsieur ne semble pas comprendre. Mr Dassault évoque la liberté d’expression qui devrait pouvoir s’appliquer aussi aux actionnaire mais Mr Dassault en quoi votre liberté d’expression devrait elle se faire aux dépends des autres? Après tout c’est votre journal si vous êtes manque d’espace d’expression il ne devrait pas vous êtes si difficile que ça de pouvoir écrire dans votre propre journal. Certes cela demande un peu de travail et d’investissement personnel et ça peut représenter un risque pour vous car ce serait bien vos propos qui risque éventuellement d’être critiqué.

Il est vrai que c’est beaucoup plus facile de se planquer derrière des exécutants.

En tout cas ça ne va pas améliorer ma méfiance envers la presse.

Presse en ligne, commentaire et contenu

En ces temps de campagne électoral, je suis forcément avec un peu plus d’attention la presse et cela évidemment par internet (franchement il ne me viendrait plus à l’idée d’acheter un journal papier). Hors depuis quelques temps, afin de rester dans la vague « Web 2.0 » de plus en plus de journaux ont mis en place un système permettant de commenter les articles. Assez peu intéressé jusqu’à présent j’ai fini par y jeter un œil, notamment sur les articles politiques car cela me semblait logique dans ce domaine ou la place à la discussion et au débat est importante.

J’y suis allé sans a priori sans m’attendre à quoi que ce soit de particulier mais cela ne m’a pas empêché d’être dépité par le contenu de ces commentaires. Alors que cela pourrait permettre des échanges d’idées et des discussions débarrassé de langue de bois qui permettrait de mieux comprendre les points de vues et position des uns et des autres, on ne retrouve en fait que des discussions de comptoirs, des opinions sans arguments énoncés comme des vérités absolue et définitives, des jugements de valeurs sur tel ou tel personne sans que l’on sache le pourquoi du jugement, quand ce n’est pas la répétition simplifié des parcelles d’informations mal comprise délivré par les média.

En bref c’est finalement assez médiocre et pitoyable (on est loin des commentaires du bigbanblog par exemple). Je ne sais pas ce que la presse cherchait à faire en introduisant ce moyen mais il est clair que sur le plan de la qualité de l’information c’est plantage total. Cela n’apporte absolument rien au débat c’est même plutôt l’inverse ça donnerait envie de fuir à la moindre évocation du mot « Commentaire ». Je pense que cela a été fait simplement pour rester dans le mouvement de ce qui se fait sur le web. Mais comme cela a été fait sans mener aucune réflexion sur le contenu cela n’a rien apporté. Hors la presse ne peut pas et ne doit pas échapper à une profonde réflexion sur son contenu. Si elle veut continuer à exister (et elle doit continuer à exister) il faut qu’elle puisse offrir quelque chose de différent peut être quelque chose comme cela. Mais je crois que je rêve éveillé.

Et la censure continue….

Et encore une fois un des hommes d’affaires amis de notre cher presimenteur est intervenue pour empêcher la parution d’un article.
C’est ici

Quand est ce qu’ils vont comprendre qu’a l’heure d’internet cette censure fait plus de bruit que l’article en question?

Bon il est vrai que on ne vas certainement pas en parler au journal de TF1 alors évidemment ça fait beaucoup de gens qui ne seront pas au courant par contre ils auront droit aux images du jogging du jour. 🙂

Je n’aurai jamais imaginé pouvoir voir ça en France.

Ce soir j’ai encore une fois mal à ma démocratie.

Quand le droit d’auteur fait faire n’importe quoi

Ou comment ne pas se faire référencer par le moteur de recherche qui fait plus de 80% de part de marché.

Une mauvaise blague belge pour Google News

Et continuer avec le portail de la société dont les logiciels sont présent sur 90% des PC dans le monde
La presse belge attaque MSN Actualité. Et prend des risques

Je crois qu’il y a toute une génération de dirigeant qui n’ont rien compris à l’ère numérique. Vivement qu’ils prennent leurs retraites

Le journalisme du XXI ème siécle par Daniel Schneiderman: Une utopie?

Lecteur assidu du Big Bang Blog j’y ai découvert ce que certains pourraient appeler une utopie. Rédigé sous la forme d’une lettre à Edouard de Rotschild (devenu récemment propriétaire de Liberation) Daniel Schneiderman nous présente sa vision de ce que pourrait être « une » presse de demain; intelligente, ouverte, exploratrice, loin du racolage actuel dans lequel sont engluées les diverses rédactions de nos médias courant (qu’ils soient de papier ou d’image). Je ne sais pas si une telle vision est réaliste ou même simplement réalisable (voire économiquement viable) mais moi elle me plaït bien même mieux elle me fait réver.

Si vous aveez l’impression de vous faire lessiver les neurones tout les soirs entre 20H et 20H30 cette lecture devrait vous intéresser.

En espérant que ce genre d’écrit puisse être écouté.

[Big Bang Blog] – Mes conseils désintéressés à Edouard de Rothschild… par Daniel Schneiderman