LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Étiquette : intégration

Utiliser Dropbox sans nautilus sur plate-forme Debian / Ubuntu

Dropbox est un service en ligne qui fournit un espace de stockage pour vos fichier. Rien de bien extraordinaire me direz vous sauf que ce service a deux particularité qui le rendent intéressant.

  1. Ils fournissent un logiciel de synchronisation automatique aussi pour Gnu/Linux
  2. Ce logiciel est sous licence GPL donc libre

Le service idéal donc? Presque car un petit détail coince encore un peu : À priori ce logiciel n’est prévue pour fonctionne qu’avec Nautilus le navigateur de fichier de Gnome. Mais en fait on peut très bien après quelques manipulations passer outre cette limitation.

Comment faire

Cette procédure est basé sur cette page du wiki dropbox.

Ouvrez une fenêtre de terminal et placez vous dans votre dossier personnel.

Télécharger la version adéquate du client (la version 32 bit ou 64bits) en fonction de votre plate-forme

# par exemple pour la version 32 bit ça donne cela
$ wget -O dropbox.tar.gz http://www.getdropbox.com/download?plat=lnx.x86

On décompresse l’archive avec la commande tar
$ tar zxovf dropbox.tar.gz

On va maintenant utiliser un script python pour compenser l’absence de certaine bibliothèque.
D’abord on le télécharge :
$ wget http://dl.getdropbox.com/u/6995/dbmakefakelib.py
et on l’exécute :
$ python dbmakefakelib.py
À la fin ce script lance dropbox qui vous affichera un assistant permettant d’entrer les informations nécessaire au fonctionnement du service.
J’ai testé en me connectant sur un compte que j’avais créé auparavant directement sur le site dropbox n’ayant pas testé la création de compte via l’assistant je vous conseille de faire de même.

Une fois que cela est fait une icône est présente dans la zone de notification qui vous permettra d’accéder aux services dropbox.
Arrêter l’application pour pouvoir récupérer la main dans le terminal.
Maintenant il va falloir faire en sorte de démarrer dropbox à chaque démarrage de votre ordinateur.
ceci n’est valable que pour les distributions Debian ou basé sur Debian tel que toutes les variantes d’Ubuntu. D’autres scripts sont disponibles sur la page dont je me suis inspiré mais n’ayant pas pu les tester je préfère ne pas m’étendre dessus
Récupérez le code du script ci dessous et collez le dans votre éditeur de texte préféré.

# dropbox service
DROPBOX_USERS="user1 user2"
start() {
echo "Starting dropbox..."
for dbuser in $DROPBOX_USERS; do
HOMEDIR=`getent passwd $dbuser | cut -d: -f6`
if [ -x $HOMEDIR/.dropbox-dist/dropboxd ]; then
start-stop-daemon -b -o -c $dbuser -S -x $HOMEDIR/.dropbox-dist/dropboxd
fi
done
}
stop() {
echo "Stopping dropbox..."
for dbuser in $DROPBOX_USERS; do
HOMEDIR=`getent passwd $dbuser | cut -d: -f6`
if [ -x $HOMEDIR/.dropbox-dist/dropboxd ]; then
start-stop-daemon -o -c $dbuser -K -x $HOMEDIR/.dropbox-dist/dropbox
fi
done
}
status() {
for dbuser in $DROPBOX_USERS; do
dbpid=`pgrep -u $dbuser dropbox`
if [ -z $dbpid ] ; then
echo "dropboxd for USER $dbuser: not running."
else
echo "dropboxd for USER $dbuser: running (pid $dbpid)"
fi
done
}
case "$1" in
start)
start
;;
stop)
stop
;;
restart|reload|force-reload)
stop
start
;;
status)
status
;;
*)
echo "Usage: /etc/init.d/dropbox {start|stop|reload|force-reload|restart|status}"
exit 1
esac
exit 0


À la deuxième ligne du script remplacer user1 et user2 par les login des utilisateurs de votre ordinateur qui pourront utiliser dropbox. Attention n’effacez pas les guillemets et séparez les différents nom par des espaces.

Enregistrez le sous le nom de dropbox puis copiez le dans le répertoire /etc/init.d/
sudo cp dropbox /etc/init.d/dropbox
Il faut maintenant faire en sorte qu’il puisse être exécuté :
sudo chmod +x /etc/init.d/dropbox
Et enfin l’ajouter aux services à démarrer automatiquement
update-rc.d dropbox defaults
Normalement au prochain démarrage de votre ordinateur Dropbox sera directement accessible. Pour qu’il le soit tout de suite sans avoir à redémarrer faites :
sudo /etc/init.d/dropbox start

Quelques (petites) restriction malgré tout.

Il faut bien reconnaître que malgré tout il reste quelques limitations avec cette méthode. L’ensemble de l’intégration disponible dans nautilus n’existe bien entendu pas avec votre navigateur de fichier. Mais la grosse majorité des fonctions est présente et le service est tout à fait utilisable.
Il est d’ailleurs dommage que ses concepteurs n’aient pas pensé à plus séparer les composants de leur application. En fournissant d’un coté le paquet avec le daemon et d’un autre un paquet avec les mécanisme d’intégration au navigateur de fichier il aurait été bien plus facile à la communauté de l’adapter à d’autres environnements.

Voila maintenant à vous de faire…

Help : Gérer une revue de blog

Je cherche un moyen de gérer une revue de blog. Ça fait un moment que j’essaye de faire ça avec les sites web de gestion de favori mais il y a toujours un truc qui cloche. Donc si vous connaissez un moyen efficace de faire ça merci de vos suggestion.
Les critères de ce que je cherche :

  • Logiciels libres indispensable si c’est un logiciel
  • Possiblité d’intégration dans WordPress
  • Disponibilité d’un feed RSS pour pouvoir l’intégrer dans divers service web (dans le style ziki ou mybloglog)
  • Si ça peut être hébergé sur mon propre site c’est mieux mais je n’ai rien contre un service web en ce domaine

Alors si vous avez des suggestion je suis preneur.

Bien entendu un retour d’expérience ici même est garanti1.


  1. Allo service web en mal de buzz je suis la ;)  

Cohabitation de Claws-mail et Orage dans XFCE.

Orage est une application assez simplez qui permet de gérer un agenda. Il existe aussi dabns XFCE un applet qui se place dans un panneau en lieu et place de l’horloge pour pouvoir bénéficier des alarmes d’Orage même si l’application n’est pas démarré.

Cela permet de retrouver l’intégration de l’horloge du bureau Gnome et d’Évolution.

Le lecteur de mail claws-mail permet via un plugin lui aussi de gérer des rendez vous et réunion avec la possiblité d’organiser tout cela avec vos correspondant directement par mail. À l’instar de ce qui peut être fait dans des client mail professionnel comme outlook ou Evolution. Maintenant pour avoir accès rapidement à ses rendez vous lancer un client mail ce n’est pas toujours idéal. MAis dans sa dernière version Claws-mail permet d’afficher le planning des rendez vous dans le calendrier Orage. Il suffit d’aller cocher l’option « Enregistrer le calendrier de Claws-mail dans l’horloge Orage d’XFCE » dans la configuration du calendrier et c’est réglé. Le contenu du calendrier est automatiquement exporté dans un calendrier au format iCal qui est ensuite affiché comme calendrier externe dans Orage.1

Mon seul regret est que le calendrier de Claws-mail ne gére pas les alarmes mais bon ça va probablement finir par arriver.

Maintenant il ne me reste plus qu’a trouver le moyen de faire la même chose avec le calendrier de mon Palm et ce sera nickel2


  1. Menu fichier>>Exchange data voir l’onglet Foreign files 

  2. Si quelqu’un a une idée pour pouvoir exporter mon calendrier au format iCal lors de la synchro je suis preneur de toutes les informations 

Les mini-PC et ultra portables : Le bras armé de Linux ?

J’ai déjà dit ici ce que je pensais de l’intégration grandissante de distribution GNU/Linux dans les mini portables et la formidable opportunité que cela représentait, à mon avis, pour faire connaître l’OS libre au grand public. Cet traduction de framasoft amène de l’eau au moulin :
Comment l’Eee PC m’a montré que j’avais tort à propos de Linux – Framablog. L’auteur de la version originale est un utilisateur de l’informatique comme un autre, blogueur certes mais pas particulièrement geek et comme beaucoup de gens plein d’à priori envers GNU/Linux. je cite :

Jusqu’à récemment je pensais que Linux était réservé aux enthousiastes et aux entreprises “près de leur sous”, qui cherchaient pour je ne sais quelle raison une alternative à Windows.

Linux était mal fichu, difficile à utiliser et pas vraiment au niveau dans le domaine des jeux vidéos.

Mais voila son test de l’Asus eeePC lui a permis de changer d’avis et il envisage même d’installer Linux sur un autre de ses ordinateurs.

Ce marché des mini-pc à faible coût est vraiment une opportunité exceptionnelle pour Linux et je pense que l’on va voir prochainement fleurir un nombre important de distribution adapté à ces machines tout cela va vraiment être très intéressant à suivre.

Maintenant quid de la concurrence c’est à dire de Microsoft? Techniquement parlant Microsoft est tout à fait capable de décliner des versions adaptés de son OS pour ce type de machine mais par rapport aux systèmes Gnu/Linux ce sera toujours le même pour tous or sur ces mini-pc peu puissant il est fondamental d’adapter fortement le logiciel à la machine. Et sur ce terrain les système libre comme Linux sont totalement imbattable car le fabriquant peut en faire ce qu’il veut!!!

L’avenir de ce marché sera vraiment très instructif et intéressant à suivre.

Les nouveautés de Firefox 3

Après m’être royalement planté dans mon billet précédent sur Firefox 3 (ben oui confondre une version alpha et bêta ça arrive) il fallait bien que j’y revienne un peu pour détailler quelques peu les nouveautés.

La gestion des marques pages

La gestion des marques pages évolue énormément dans cette version. À chaque marque-page on peut maintenant associer une ou plusieurs étiquettes qu’il suffira ensuite de saisir dans la barre d’adresse pour voir les marques pages associés s’y afficher avec l’historique (c’est le fonctionnement actuel d’Epiphany et je dois dire que je ne me sers plus que ça maintenant que je m’y suis fait). Il est de plus possible de classer ses marques pages en dehors du menu. Cela peut paraître assez bizarre dit comme cela mais associé avec les etiquettes cela prend tout son sens. Vous classez dans le menu (ou la barre personnelle) les marque-pages que vous utilisez fréquemment (des favoris au sens strict du terme) et les autres que vous voulez garder juste comme référence vous les classez à l’aide de mot-clefs simple et efficace et ce d’autant plus que tout les marques-pages (y compris ceux du menu) peuvent être étiquetés.

Les nouveautés de la barre d’adresse

La barre d’adresse évolue elle aussi pas mal, En plus de permettre de faire une recherche sur les étiquettes des favoris lesquels s’affichent avec l’historique. L’historique en question s’affiche maintenant sur deux lignes pour chaque site. Sur la première ligne, le titre de la page et l’adresse sur la deuxième ligne. Le résultat gagne en lisibilité même si cela ne semble pas plaire à tout le monde puisqu’une extension est déjà disponible pour retrouver le comportement de Firefox2

Autre élément qui simplifie l’interface un bouton est situé sur le bord droit de la barre d’adresse qui cumule deux fonctions : le bouton « Go » lorsque l’on vient de saisir une adresse et le bouton « Ajouter aux favoris » lorsque la page est affiché.

Autres amélioration

Au menu il reste encore quelques nouveautés. Parmi celles visibles il y a la possibilité de dupliquer l’onglet courant à la souris (j’aurais préféré que ce soit directement ajouté dans le menu contextuel de l’onglet ou via un raccourci clavier mais bon on va pas cracher dans la soupe)
Une autre améliorations visible pour la version Linux est la meilleur intégration avec le bureau Gnome notamment au niveau des icônes puisque ce sont les icônes du thème Gnome qui s’affichent par défaut.

Précisions :
Je ne parle ici que des nouveautés visible de l’extérieur pour l’utilisateur. Cette nouvelle version de Firefox en présente probablement plus que cela du point de vue du moteur de la bête mais je n’ai pas assez d’information pour m’étendre dessus donc je préfère me taire plutôt que dire des conneries bêtises. Je me contenterai juste de dire qu’a priori cette version me semble plus réactive que la précédente mais ce n’est pas évident d’être totalement affirmatif vu que je l’utilise sans mes extensions habituelles qui ne sont pas encore compatibles :(. Si j’arrive à glaner quelques informations j’en ferai part bien entendu.

Une belle histoire d’intégration

Lorsque l’on parle de problème d’intégration on pense souvent à l’immigration au racisme et aux citées mais il y a une discrimination tout aussi importante envers une autre catégorie de population : les handicapées. Eux aussi se retrouvent souvent parmi les victimes donc quand un exemple d’intégration réussie se présente j’estime qu’il faut que l’on en parle :

À lire sur 20 Minutes : Ses yeux sont aussi ses oreilles – 20minutes.fr

Comme quoi ce n’est pas vraiment difficile, un peu d’ouverture d’esprit, de tolérance et de capacité d’adaptation1 avec des collègues eux aussi ouvert le tout agrémenté d’une bonne communication interne et le monde n’en est que un petit peu meilleur.

De plus à un poste comme celui la en contact avec le public c’est un très bon moyen de lever beaucoup de barrière et d’à priori.
Moi je dis bravo à Amélie mais aussi à la responsable qui a accepté de prendre ce risque car je doute que ça s’est fait sans rencontrer un minimum d’opposition.

Belle histoire du matin bonne humeur pour la journée….


  1. pour l’entreprise comme pour la personne embauché 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén