Pourquoi il faut soutenir la quadrature du net.

Les habitués de ce blog et geek en tout genre, barbu ou non, auront déjà la réponse avant même d’avoir fini de lire le titre de cet article, mais pour une fois je vais essayer de m’adresser aux autres,en espérant que quelques uns d’entre eux viennent occasionnellement trainer leurs guêtre par ici.

Internet n’est pas seulement facebook et une version en couleurs de 3615 la redoute. Pour beaucoup de monde Internet n’est qu’un ensemble de site web dans lesquels on va piocher les informations dont on a besoin ou sur lesquels on va acheter la dernière paire de chaussure à la mode, malheureusement en se contentant de cela vous passez à coté de beaucoup.

Internet ne se limite pas au web. Internet est d’abord et avant tout un outil de communication. Le rôle des réseaux sociaux tant mis en avant par les journalistes (un peu trop d’ailleurs et surtout n’importe comment) dans les révolutions arabes en est une parfaite illustration. Ces outils n’ont bien sur pas fait la révolution à eux tout seuls mais par les échanges qu’ils ont permis une conscience politique collective a pu émerger et finir par s’exprimer. Le principe est assez simple, si je ne suis pas content d’un pouvoir en place je peux grogner dans mon coin, si je sais que mon voisin n’est pas content lui non plus on va grogner ensemble dans notre coin mais si je sais que nous sommes des millions grogner dans son coin se transforme en manifestations de masse. C’est là qu’internet intervient, grâce à un tel outil de communication, non seulement je sais, mais d’autres savent et je sais que d’autres savent…

Internet est un espace immense où on peut encore exercer des libertés telles que la liberté d’expression et d’accès à l’information et il faut que cela dure. Et pour cela, Internet doit rester neutre. Un internet neutre qu’est ce que c’est? Que toutes informations circulant sur internet ne doit pas être soumis à un quelconque filtrage ou régulation autre que technique. Vous allez me dire que c’est le cas plus ou moins mais ce serait ignorer les multiples pressions pour que ce ne le soit plus. L’échange d’information non contrôlé au profit des peuples gêne beaucoup de monde. Les élites politiques d’abord, mais aussi l’élite médiatique et intellectuel dont la parole peut maintenant être mis en doute par n’importe qui connaissant mieux le domaine concerné (Pensez à Jacques Attali s’exprimant sur un accident de centrale nucléaire par exemple c’est totalement ridicule). Mais aussi les marchands en tout genre qui voudrait bien limiter internet en une vaste galerie marchande où la seule liberté d’expression serait celle de votre carte bleue.

Notre seul moyen de conserver cet Internet tel qu’il est c’est-à-dire un vaste espace fait d’échanges entre individu et de liberté c’est de défendre sa neutralité. C’est de s’opposer à ces multiples lois (HADOPI,LOPPSI), directives européennes (IPRED) et traités internationaux (ACTA) qui au nom d’intérêt particulier (et bien souvent privés) veulent, tous, à des degrés divers et par des moyens variés s’attaquer à la neutralité du net.

Et pour cela il n’y a pas trente-six mille solution : Il faut soutenir la quadrature du net.

En plus j’en ai rencontré quelques-un lors d’un quadr’apéro c’est une joyeuse bande de hackers sympa.

Corrigez l’affichage de Plymouth si vous utilisez burg

L’affichage de Plymouth (l’écran de démarrage d’Ubuntu/Linux) pose problème quand on utilise les drivers propriétaire Nvidia (à ce qu’il parait c’est aussi le cas pour ATI mais je n’ai pas testé). Les tutoriels pour résoudre ce problème se sont multiplié sur le Net, il n’est pas nécessaire d’aller chercher bien loin mais ils sont fait pour le gestionnaire de démarrage par défaut d’Ubuntu : grub. Si comme moi vous utilisez burg en plus pour avoir un joli écran de choix plutôt que l’horrible menu texte de grub il vous faut une version adapté c’est ce que je propose ici.
Au passage merci à Clapico pour la version originale de ce tuto que je me suis contenté d’adapter pour burg.

Commencer par installer le paquet v86d
sudo apt-get install v86d
Ouvrir le fichier /etc/default/burg avec les droits administrateur :
sudo gedit /etc/default/burg
Modifiez la ligne
GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash"
pour qu’elle ressemble à ça :
GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash nomodeset video=uvesafb:mode_option=1024x768-24,mtrr=3,scroll=ywrap"

Veillez à remplacer l’indication 1024×768 par la résolution qui va bien en fonction des caractéristiques de votre écran bien sur.

et ensuite dé-commentez la ligne (en enlevant le # au début)
#GRUB_GFXMODE=800x600 et modifiez la résolution avec celle que vous voulez, prenez garde bien sur à bien indiquer la même que dans l’étape précédente.

Ouvrez le fichier /etc/initramfs-tools/modules avec les droits administrateur et ajoutez-y cette ligne
uvesafb mode_option=1024x768-24 mtrr=3 scroll=ywrap
Ensuite modifiez le fichier /etc/initramfs-tools/conf.d/splash toujours avec les droits d’administrateur et ajoutez-y
FRAMEBUFFER=y
Mettez à jour la configuration de burg avec la commande
sudo update-burg
Ainsi que celle de initramfs avec cette commande :
sudo update-initramfs -u

Et voila il ne vous reste plus qu’à redémarrer votre ordinateur pour profiter d’un écran de démarrage correct.

Suggestion de quelques PPA

L’un des avantages de la distribution Gnu/Linux Ubuntu est l’existence de PPA qui permettent d’ajouter facilement des dépôts contenant des versions plus à jour des logiciels ou d’autres logiciels non présent dans les dépôts existant.

Voici quelques PPA que j’utilise et pourquoi :

Comment ajouter ces dépôts à votre système :C’est très simple vous vous rendez sur la page que j’indique dans le paragraphe « Adding this PPA to your system » vous repérez son l’adresse exact indiqué en gras (du style ppa:blabla/truc) et vous l’utilisez dans la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:blabla/truc

ensuit mettez à jour la liste de paquets et installez les paquets voulu comme vous procédez habituellement. Pour ceux qui préfèrent la méthode graphique vous pouvez aussi ajouter directement l’adresse du PPA dans la boite de dialogue de synaptic là où il demande « la ligne APT »

Précautions d’usage : Je tiens à préciser qu’il vaut mieux faire attention aux PPA que vous utilisez. Je n’utilise que des PPA recommandé par des sources reconnues et/ou des dépôt adossés à un projet (comme le dépôt claws-mail par exemple). En général ça me permet d’avoir des versions récentes de logiciel sans pour autant me retrouver avec des applis totalement instables.

Et vous vous recommanderiez lesquels?

Correction : Mes plus plates excuses j’avais fait l’énorme erreur en ces temps de sortie de Firefox 4 de vous indiquer les PPA firefox-stable et firefox-next.

 

La nouvelle interface de Firefox 4

La sortie de Firefox 4 approche et cela fait maintenant plusieurs mois que j’utilise la bêta  il est donc temps de faire un état des lieux de son interface qui présente un nombre de nouveautés non négligeable. J’ai laissé la nouvelle interface dans sa configuration par défaut afin de tester ce que les utilisateurs auront par défaut et ce pendant plusieurs mois1 afin de prendre le temps de changer mes habitudes pour ne pas confondre ergonomie et confort de l’habitude.

Pour résumer : J’aime pas du tout

Autant le dire tout de suite je suis loin d’être emballé par cette nouvelle interface. J’ai personnellement suffisamment d’expérience pour faire avec si je n’avais pas le choix mais je crains que l’utilisateur lambda lui ait beaucoup de mal à s’y faire. En fait j’ai le sentiment d’une interface trop réfléchie et pensée qui de ce fait oublie complètement le coté pratique et la simplicité d’usage.

La disparition de la barre d’état fait que vous n’avez plus d’information sur l’avancement de vos téléchargement et oblige donc à utiliser systématique la fenêtre de téléchargement je ne vois pas ce que l’on peut trouver de plus simple dans le fait d’avoir une fenêtre supplémentaire pour avoir une simple indication de progression…

L’organisation de la barre d’outil est l’illustration parfaite de ce que j’exposais en introduction : Les boutons Rafraichir/Arrêter fusionné avec l’extrémité droite de la barre d’adresse ça peut paraître plus intelligent, logique et réfléchi mais en fait à l’usage ça se révèle tout sauf pratique, malgré plusieurs mois d’utilisation impossible de faire en sorte que ces boutons tombent facilement « Sous la souris ». De même pour le bouton « Accueil » positionné à l’extrème droite, j’ai passé mon temps à le chercher… Le problème est que je n’ai pas vraiment d’explication à cela, ce n’est pas non plus quelque chose que l’on peut expliquer et argumenter car c’est en fait une question de ressenti.  Sachant que ce ressenti est souvent une question d’habitude j’ai tenu à tester pendant plusieurs mois mais non rien à faire. C’est peut-être due à l’habitude de lire de gauche à droite qui fait que l’on a tendance à aller chercher les boutons vers le coté gauche de la barre d’outils. je n’en ai vraiment aucune idée et ne je suis incapable de donner une explication rationnelle. Ceci explique peut-être cela d’ailleurs, peut-être qu’en terme d’usage tout n’est pas forcément à rationaliser. C’est d’autant plus difficile à explique que je me suis assez bien fait à la position du menu marques-pages à droite de la barre personnelle.

Le menu des marque-pages justement, autant j’aime bien son positionnement tout à droite de la barre personnelle2 autant je trouve qu’il y a trop d’élément « Technique » dans le haut du menu avant d’arriver aux marque-pages proprement dit. Les regrouper dans un ou deux sous menu aurait été judicieux à mon sens. J’ai partiellement résolu le problème en regroupant les deux éléments « Étiquettes récentes » et « Marqués récemment » dans un sous menu « récent » mais ce n’est pas suffisant à mon goût. Ceci dit ce n’est pas non plus une catastrophe.

Quand au nouveau menu lui il me fait carrément peur, non pas pour moi3 , mais pour l’utilisateur moyen ça risque d’être une autre histoire. Franchement vous voulez expliquer à quelqu’un qui fait à peine la différence entre le bouton démarrer de Windows et le logo de la marque de son écran en bas à gauche4 qu’il faut aller cliquer sur la petite flèche pour accéder au sous menu et que si l’on clique sur le texte ça déclenche autre chose? Franchement je souhaite bon courage aux gars qui font du support utilisateur dans les entreprise qui ont déployé Firefox. Accrochez vous les gars… De plus je ne sais pas comment ça fonctionne sous Windows mais pour la version Gnu/Linux si vous remettez les onglets en dessous de la barre d’adresse le menu suit, bon en même temps c’est . Autre incongruité de ce menu c’est la fonction de zoom qui disparait mais seulement du menu, chez mozilla ils ont inventé la fonctionnalité qui n’existe que par les raccourcis claviers, niveau ergonomie et simplicité d’utilisation on fait mieux, surtout que forcément la possibilité de ne zoomer que le texte a disparue avec.

Supposition et discussion sur le pourquoi du comment de la refonte de l’interface et de son inutilité.

Il ne sert a rien de se le cacher la nouvelle interface de Firefox est directement une réponse à Google qui commence à prendre des parts de marché significative avec son navigateur Chromium. Jusqu’à présent les gens laissaient tomber Internet Explorer pour passer à Firefox mais maintenant ils se dirigent plus facilement vers le Spy-Navigateur de Google. Google  et son aura ont réussi à persuader bon nombre d’utilisateur qu’il fallait totalement revoir l’interface de nos navigateurs soit disant pour gagner de la place pour une meilleur « expérience utilisateur ». C’est surtout un argument marketing parfaitement rodée qui consiste à camoufler l’absence de vrai nouveauté sous une nouvelle interface, Tactique que Microsoft maitrise parfaitement depuis des années avec sa suite bureautique Office. Google n’a fait que reprendre les leçons du maitre es innovations bidonné. Il est dommage que la fondation Mozilla se laisse entrainer sur ce terrain là plutôt que de proposer ses propres solutions et de mettre en avant les réelles avancées de son navigateur. Tenter d’entrer en compétition avec Google sur le terrain du markéting est un jeu dangereux pour la fondation Mozilla qui n’a pas les mêmes moyens. Se différencier des autres a été la voie gagnante depuis le début je ne vois pas l’intérêt de la quitter.

Surtout que le problème du manque de place est un faux problème. Pourquoi aurait-on besoin de gagner de la place à l’écran alors que les diagonales des écrans sont de plus en plus grandes? D’où ça vient cette idée?  Quelqu’un parmi vous a-t-il déjà entendu beaucoup d’utilisateur se plaindre de problème d’affichage de ses sites web favori par manque de place5 ? Personnellement non. Je pense que s’il y a un problème d’affichage des contenus web c’est du à la difficulté de les afficher correctement sur les écrans larges que les fabricants d’écrans ont fini par imposer. Je m’explique :

Le web est, et restera encore très longtemps, un média écrit. La multiplication des vidéos n’y changera rien6 , tant que Google sera sourd et aveugle le seul contenu indéxable (donc réellement existant) sur le web sera le texte. Or l’écrit s’adapte très mal aux formats larges. Ce n’est pas pour rien si les livres sont plus haut que larges depuis plusieurs siècles et que les articles des journaux sont écrit en colonnes. La solution serait pour le web de faire la même chose mais il n’existe toujours pas de solution viable pour afficher correctement du contenu sur plusieurs colonnes. Pour faire de la mise en page globale d’un site ça existe mais pour vraiment formater un texte long sur plusieurs colonnes etde manière dynamique en fonction de la taille de l’écran du visiteur  il n’y a rien. Essayer de grappiller quelques pixels en hauteurs pour compenser n’est au mieux qu’une mauvaise solution. De plus je suis persuadé que ça pourrait être très utile pour l’affichage sur les netbooks et les smartphones.

En conclusion

Attention ne prenez pas le contenu de cette article pour une volonté de descendre le boulot de la Fondation Mozilla. C’est avec un vrai arrière goût que je l’ai écrit. Sur le plan des fonctionnalités j’apprécie énormément Firefox il est, et restera encore longtemps, à mon avis, le meilleur navigateur disponible actuellement. Les critiques qui peuvent être faites sur l’interface ne doivent pas prendre le pas sur les indéniable qualité technique du logiciel, d’autant plus qu’il est tout à fait possible de revenir à l’interface classique ce que je me suis empressé de faire.

À voir plus tard.

Lorsque la version finale sortira je mettrais à jour le PC de mes filles de 11 ans, inutile de vous dire que je guetterais avec attention leurs réactions. Les réactions des enfants (moins formatés que nous par des habitudes) peuvent être de bons indicateurs pour savoir si une interface est intuitive ou non. Il se peut que je reviendrais sur mes propos à ce moment là mais j’en doute.


  1. depuis la sortie de la première bêta en fait 

  2. disposition qui existait déjà du temps de Netscape Cumunicator se je ne me trompes pas 

  3. pour tout dire je m’en sors très bien merci 

  4. ne rigolez pas c’est du vécu 

  5. hors utilisateur de notebook j’entends 

  6. d’autant plus que le ratio poids/utilité est clairement à l’avantage de l’écrit