LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Jour : 28 mars 2010

Pourquoi certains SMS comptent double

Je suis tombé sur ce billet qui peut paraître anecdotique mais soulève en fait un vrai problème : celui de la vulgarisation technique à usage commerciale.

petit retour sur l’aspect technique de la chose

Contrairement à ce que nous raconte les opérateurs télécom depuis le début la limitation des SMS n’est pas de 160 caractères mais de 160 octets (un octets contenant 8 bits valant chacun soit 1 soit 0).
Pendant longtemps les caractères n’étaient codé que sur 1 octets on a donc pris l’habitude (à tort) dès que l’on s’adressait au grand public de raccourcir 1 octet = 1 caractère. Malheureusement en utilisant 1 octet le nombre de caractère que l’on peut coder est très limité il a donc fallu un jour créer un véritable standard permettant de coder correctement l’ensemble de tout les caractères de tout les alphabets de la planète. Ainsi est née l’UNICODE (aussi appelé UTF-8 la aussi en partie à tort).
Pour des raisons de compatibilité avec l’existant (éternel problème de informaticiens1 ) les caractères de base le l’alphabet latin sont toujours codé de la même façon sur un octet mais les caractères spéciaux et non latin sont codé sur plusieurs octets. (jusqu’à quatre pour certain).

Évidemment cela ne s’est pas fait du jour au lendemain mais actuellement de plus en plus de téléphones utilisent l’UNICODE notamment les modèles haut de gamme et les smartphones.
Maintenant si vous avez bien suivi vous avez compris que quand dans vos SMS vous utilisez des accents et autres « ç » vous utilisez des caractères qui occupent plus d’un octet et donc des messages de moins de 160 caractères peuvent se révèler utiliser plus de 160 octets et vous sont donc facturer pour deux SMS. Et cela évidemment votre opérateur ne vous en a jamais prévenu mais vu les marges qu’ils se font sur les SMS on comprend vite pourquoi.

Élargissons un peu le sujet

Bon c’est bien gentil toutes ces explications mais ça nous mène où?
Pas bien loin en fait car c’est une situation finalement assez habituelle, au lieu d’expliquer les choses le marketing de masse a entrainé une simplification du problème et un jour on se prend le retour de bâton dans la figure. Certains consommateurs se retrouvent avec des SMS qui comptent double sans qu’on leur ait dit pourquoi sur le fond ce n’est pas grand chose mais sur le principe ça reste prendre les gens pour des cons.

Il est vrai que ça ne serait pas si grave si actuellement :

  1. Les opérateurs ne continuaient pas à vendre la limite de 160 caractères à leur client, en termes juridique cela s’appelle de la publicité mensongère.
  2. Il y avait sur les téléphones récent un système d’alerte avant d’envoyer le message.

Encore une fois pour faciliter le discours marketing on prend les consommateurs pour des idiots.

comme disent les journalistes «quand la communication progresse l’information régresse».


  1. D’ailleurs vous savez pourquoi dieu n’a mis que 7 jours pour créer l’univers? Parce qu’il n’avait pas d’existant à reprendre 

Synchroniser un Palm avec JPilot sous Ubuntu 10.04

La synchronisation d’un Palm sous GNU/Linux n’a jamais été évidente et l’est encore moins actuellement car le support de ce genre de matériel plutôt ancien n’attire pas vraiment l’attention des développeurs. Après quelques tests j’ai fini par trouver le moyen de faire fonctionner mon matériel, je vous en fais donc profiter ça peut dépanner.

Le matériel en question est un Palm de marque Sony plus précisément un CLIÉ SJ30. Je cherche à le synchroniser avec JPilot pour deux raisons essentielles : JPilot me permet de retrouver mon carnet d’adresse dans Claws-Mail, redoutable client mail s’il en est, et me permet aussi de gérer une sauvegarde de mes mots de passe qui est synchronisé sur le Palm. Ça me permet de toujours les retrouver facilment même en déplacement et je les retrouve facilement quand je suis sur le PC. Je précise cette manipulation marche sur Ubuntu 10.04 Lucid Lynx. Je ne l’ai pas testé avec d’autres distribution ni sous d’autres versions d’Ubuntu. Normalement les grandes lignes devraient être les mêmes, si vous arrivez à le faire sur d’autres plates-formes dites le en commentaire je l’ajouterai au billet.

Pour synchroniser tout cela on va commencer par faire un petit tour par la ligne de commande :
sudo modprobe visor
On charge le module visor à la main pour cette fois si tout marche on fera en sorte de le charger automatiquement au démarrage.
Il faut ensuite installer jpilot, Je vous laisse le choix de la méthode (synaptic ou ligne de commande vous êtes assez grand non?).
Une fois ceci fait, lancer J-Pilot et allez dans les préférences

  • sur l’onglet «Réglages» mettez la valeur de l’option « port série » sur « /dev/ttyUSB1 ».
  • Dans l’onglet «Conduits» pensez à désactiver celle nommé «Expense 1.1» l’application correspondance n’étant pas fournie sur ce modèle.

Et voila normalement tout est prêt. Branchez votre CLIÉ, Lancez la synchronisation puis cliquez dans la foulé sur le bouton de synchronisation de J-Pilot vous devriez entendre la petite musique familière.

Maintenant que cela marche il faut faire en sorte de charger le module visor au démarrage. pour cela il suffit de l’ajouter à la fin du fichier «/etc/modules» qu’il vous faudra éditer avec les droits root bien sur.

Et voila à vous de jouer.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén