LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Jour : 9 mars 2010

Bon alors comment il s’en sort avec le bépo?

Comme promis il y a longtemps, dernier retour d’expérience de mon utilisation de la disposition de clavier bépo1.

Ça fait maintenant suffisamment longtemps que je l’utilise pour pouvoir me faire un avis définitif. Et franchement je n’ai qu’un mot à dire : Génial. Le changement est incomparable. Certes avant le bépo je ne tapais pas en mode dactylo, même si j’utilisais mes 10 doigts je le faisais à l’arraché en regardant le clavier et avec les mains qui bougeaient beaucoup.
Alors il est évident que comparé à cela l’utilisation du bépo est un progrès énorme. Pas forcément en termes de vitesse de frappe2 mais surtout en termes de confort. les mains ne bougent quasiment plus sur le clavier, tous les caractères sont facilement accessible mêmes les accentués. Je suis certain que même les personnes qui ont de longues années de pratique de la frappe dactylo apprécierait la différence en termes de confort. De même pour les personnes passant beaucoup de temps sur un clavier je pense que le risque de TMS3 (notamment le syndrome du canal carpien aussi appelé la tendinite de la secrétaire) doit considérablement être diminué. il ne faut pas oublier qu’avec les 8 touches de base on fait en moyenne 60% d’un texte avec le bépo contre 20% en azerty.

En plus la présence facilité de certains caractères incite à respecter d’autant plus des règles de typographie que beaucoup d’entre nous ignorent (a condition de bien vouloir s’y intéresser bien sur). Comme par exemple l’utilisation des majuscules accentué, pratique que recommande depuis longtemps l’académie française mais que l’usage intensif des machines à écrire nous a fait perdre jusqu’à considérer à tord que c’était une règle.
Règles typographique auxquels nous devrions nous aussi, blogueurs, prêter un peu plus attention. Étant producteur d’un nombre d’écrit non négligeable il y a en ce domaine un savoir et une expérience collective que nous ne devrions pas négliger. Si un jour je trouve un guide de la typographie pour les nulls à l’usage des blogueurs je vous fait signe.

La prochaine étape sera celle de trouver un clavier vraiment adapté. Les claviers actuels issues des antiques machines à écrire sont vraiment une ineptie.avec une disposition vraiment adapté on se rend vite compte que le positionnement des touches comme «Entré» ou «Del» (et ce ne sont que des exemples) est vraiment aberrant en imposant au petit doigt de la main droite un gymkhana impossible. Un clavier avec les touches en colonnes et les deux touches en question au centre par exemple serait vraiment une solution intéressante. Un peu comme le clavier typematrix mais avec un vrai pavée numérique mais ça c’est vraiment une histoire de goût.

Bon allez puisqu’il faut bien le reconnaitre il y a quand même des défauts et ce sont en fait certains positionnement de caractères qui me gênent lorsque je développe. Une variante qui inverserait certain signes de ponctuation (^ et ! ou , et ; par exemple qui sont en plus à chaque fois sur la même touche) fournirait une solution simple et efficace au problème. mais cela obligerait à switcher entre les deux dispositions selon ce que l’on fait je ne suis pas sur que ce que cela entrainerait comme complication à l’usage en vaille vraiment la peine. Mais aussi lorsque l’on veut faire une frappe rapide de quelques caractères dans un formulaire ou dans une application il peut sembler énervant de devoir prendre le temps de placer correctement les deux mains au dessus de clavier, c’est peut-être le seul cas où un véritable clavier bépo serait utile en permettant une saisie rapide non orthodoxe.

Maintenant pour ceux qui voudraient tenter l’expérience quelques petits conseils :
1°) Faites le d’un seul coup ne vous amusez pas à revenir en azerty quand vous avez du mal ou parce que vous n’avez pas le temps (ou faites le le moins possible) ça ne fera que retarder votre apprentissage.
2°) Ne cherchez pas à apprendre la disposition par cœur. Ce sont les gestes des doigts que vous devez automatiser pas un schéma que vous devez apprendre. Donc n’hésitez pas à scotcher sous votre écran un schéma de la disposition (j’en ai même encore un qui me sert pour les caractères peu fréquent). J’ai fait cette erreur et cela m’a vraiment fait perdre du temps.
3°) Si vous voulez vous acheter ou vous faire un vrai clavier bépo (c’est plus ou moins possible) ne le faites pas maintenant. Profitez que ayant un clavier azerty vous ne pouvez vous servir de vos yeux pour vous aider, ceci vous empêchera de regarder votre clavier ce qui ne fait que ralentir votre apprentissage. Et de toute façon par la suite vous n’en aurez plus besoin.
4°)Persévérez.

Maintenant si avec tout ça je ne vous ai pas convaincu franchement je ne sais plus quoi faire.


  1. pour ceux qui n’auraient pas suivi il s’agit d’une disposition de clavier francophone utilisant les critères d’ergonomie et la méthode mise au point par le docteur A Dvorak pour créer la disposition de clavier anglophone éponyme 

  2. au contraire je me contrains à ralentir pour diminuer le nombre de faute de frappe 

  3. Trouble Musculo-Squelettiques 

Accord de licence qu’Apple impose aux développeur décortiqué.

Electronic frontier fondation a réussi à utiliser certain point de la législation américaine pour faire en sorte que la NASA lui fournisse le contrat de licence qu’Apple lui a fait accepter, ainsi qu’a toutes les personnes qui veulent développer pour l’iPhone, et l’a décortiqué dans cette article. Pour en faire un rapide résumé « toutes vos applications appartiennent à Apple ».
Voici une tentative de transcription de l’article original. Ce n’est pas une traduction mes modestes capacités en anglais ne me le permettent pas. Je l’ai transcrit tel que j’ai compris le document original en y ajoutant mes propres commentaires. Je ne crois pas avoir trahi le sens de l’article original mais il est fort possible que j’ai pu mal comprendre certains point. Si vous relevez de telles erreurs n’hésitez pas à me les signaler.

Pas de commentaire public
le chapitre 10.4 interdit aux développeurs de faire des commentaires public concernant les termes de cet accord. C’est d’autant plus étranges que cela ne fait pas partie des «informations confidentielle Apple» comme indiqué au chapitre 10.1. En gros c’est tu signes et tu fermes ta gueule
App Store uniquement
Bon on connait depuis longtemps la stratégie d’Apple mais la c’est vraiment claire. Les applications développés à l’aide de kit de développement Apple ne peuvent être diffusé que sur l’App Store. Même celles qui sont refusé ne peuvent être diffusé ailleurs.1. Quand on vous dit qu’Apple cherche à contrôler les contenus.
Interdiction de tout reverse engineering
La section 2.6 interdit tout forme de reverse engineering y compris pour assurer l’interopérabilité que plusieurs cours de justice américaine ont pourtant intégré au «fair use»
Ne pas remplacer les produits Apple
En gros tu n’as pas le droit de fournir des fonctionnalités qui viendrait concurrencer directement les produits Apple. Encore un coup sur l’interopérabilité et la concurrence. Je suis surpris que ce genre de disposition ne tombe pas sous le coup de la loi.
Bloquer votre application n’importe quand
Apple peut révoquer à tout moment l’autorisation de fonctionnement de votre application. C’est la confirmation de ce que Steve jobs avait annoncé Franchement je n’arrive pas à comprendre que des personnes acceptent de signer un accord qui contient ce genre de clause pour pouvoir apparaitre sur la dernière plate-forme à la monde…
Nous ne vous devrons jamais plus de 50$
On contrôle tout vous n’avez aucun droit si ce n’est celui de vous taire et en plus on ne vous doit rien… C’est plutôt gonflé comme clause quand même. Apple tient toute votre réputation de développeur, a le contrôle complet sur le lien qu’il y a entre vous et vos clients et en cas de problèmes ils ne vous devraient rien? Cela signifie qu’une société qui délivre un service quelconque contre rétribution via une application iPhone ne pouvant exécuter le contrat pour lequel elle est payé suite à, par exemple, une fausse maneuvre d’Apple qui bloque son application ne pourrait même pas se retourner contre Apple c’est fort quand même.

Pour résumer c’est tout pour Apple et rien pour les autres. Il est vrai que c’est un domaine où ce genre d’abus ne sont pas exceptionnels. Mais la ou c’est plus surprenant est que cet accord a été signé par près de 100 000 développeurs incluant de grandes compagnies public. Comment cela a-t-il été possible tout simplement parce que l’AppStore est le seul canal de diffusion vers le 40 000 000 d’unités vendus dans le monde.

Sauf que non il existe un canal que Apple ne contrôle pas : Le web. En gros ne faites pas des application iPhone faites des applis web si vous ne voulez pas avoir de menottes.

En tout cas personnellement en tant que développeurs libre je ne suis pas prés de pondre la moindre ligne de code pour cette machine que j’achèterais encore moins.


  1. Je me demande d’ailleurs si le fait de mettre son code sous GPL ne serait pas en contradiction avec cette clause 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén