LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Jour : 27 avril 2007

Ornithorynque

Non je ne vais pas vous parler de mon nouvel animal de compagnie mais des logiciels ornithorynques
Voila c’est dit pour avoir des explications c’est sur le blog je hais le printemps

Gérer les liens eDonkey dans Epiphany

Aller je vous fais un petit billet un peu technique pour une fois :)
Epiphany le navigateur web basé sur le moteur Mozilla du projet gnome ne savait pas comment gérer les liens du types ed2k://….. bon je suis pas un acharné de la mule mais cela va quand même parfois plus vite que les torrent pour les albums que je télécharge sur Jamendo.
Et bien j’ai trouvé la solution grâce au forum ubuntu-fr

C’est tout simple
Installer le paquet amule-utils en plus du paquet amule classique
puis taper about:config dans la barre d’adresse d’Epiphany.
faites un clic droit dans la liste et créer une nouvelle valeur booléenne
nommer la network.protocol-handler.external.ed2k et mettez la valeur à TRUE.
Créer ensuite une nouvelle chaine de caractères avec le nom network.protocol-handler.app.ed2k
Mettez comme valeur l’endroit ou est le script ed2k par défaut
/usr/bin/ed2k
afin d’être sur de l’endroit ou se situe ce script vous pouvez utiliser la commande :
whereis ed2k

Ubuntu Feisty : Retour de tests

J’utilise Ubuntu 7.04 depuis maintenant quelques temps, juste ce qu’il faut en fait pour pouvoir vous faire un petit retour de ces test.

Première chose qui saute aux yeux comme d’habitude avec Ubuntu c’est la stabilité générale. Comme à chaque fois j’ai été impressionné. Beaucoup d’éditeurs pourraient en prendre de la graine.

Passons aux nouveautés dont celles ci qui me semblent être les plus intéressante :

  • Un outil de gestion des drivers propriétaire : j’en ferai peu de commentaire je ne me sers pas de ces drivers.
  • Le bureau 3D prêt à être installé. Pas activé par défaut car cela peut encore poser certain problème mais un logiciel est à disposition dans le menu Système/Préférences pour pouvoir activer Beryl et consorts en un clic de souris.
  • L’outil de gestion des pilotes propriétaires. très pratique tant que les fabricants de matériel s’entêteront à ne pas vouloir faire des pilotes libres.
  • Nouvelle version de Gnome (2.18) avec son lot d’améliorations dont une réactivité qui s’améliore à chaque édition.
  • L’installation automatisé des codecs multimédia (c’est vraiment royal ça j’en ferai prochainement un billet dédié.)
  • Sur le même principe Ubuntu vous indique quel paquet installer des que vous tapez une commande qui n’est pas installé sur votre machine.

Même si ces améliorations ne vont pas paraître révolutionnaire aux habitués elles vont grandement faciliter la vie des débutants Linuxiens qui se tournent souvent vers Ubuntu de par sa notoriété et son orientation desktop affiché ce sont donc des améliorations qui sont loin d’être négligeable. On continue donc dans la logique de faciliter l’accès à Linux pour le plus grand nombre et c’est très bien.

D’autres améliorations sont aussi présentes mais sont moins visible car disséminés au sein d’une multitude d’application et qu’il est difficile d’énumérer je citerai en vrac tel que je les ai rencontré (et retenue) au fil de mon utilisation quotidienne

    • l’édition des tags MP3 dans rhythmbox bien plus fiable y compris pour traiter plusieurs fichiers d’un coup.
    • F-Spot s’est lui aussi sensiblement amélioré
    • G-Thumb aussi s’améliore vraiment (j’ai l’impression qu’il y a une certaine concurrence entre ces deux logiciels et je ne sais pas si c’est une bonne idée)
    • Évolution n’a pas été chamboulé mais il bénéficie lui aussi d’amélioration, il semble notamment être plus stable dans la gestion de l’IMAP1
    • Liferea aussi a eu droit à ses améliorations avec notamment un meilleur affichage du nombre de sujet nouveau et/ou non lu ainsi qu’une intégration avec des plate formes web tels que technorati
    • Gajim propose lui aussi les améliorations de sa version 0.11.1

    Au chapitre des critiques, ou regrets, car il faut bien qu’il y en ait je mettrais principalement pour moi les version de Mono et de Monodevelop qui sont un peu anciennes mais bon il y a eu des incompatibilités de calendrier. Dans le chapitre des outils de développement il faut noter l’abandon d’Anjuta 2 pour un retour à la version 1 beaucoup plus stable, pour savoir si c’est à regretter je dirai que c’est une question de point de vue.

    A noter aussi que l’utilisation d’une nouvelle librairie pour la gestion des ports USB ne me permettait plus de synchroniser mon palm que ce soit avec Evolution ou JPilot. Une simple installation du module visor et la réutilisation de l’ancienne méthode à suffit à régler le problème mais bon j’ai un peu ramé avant de trouver cette solution.
    Malheureusement tant qu’il n’y aura pas plus de collaboration avec les fabricants de matériel on sera exposé à ce genre de problème.

    Enfin dernière remarque le thème graphique n’est pas trop mal même si c’est plus une affaire de goût qu’autre chose mais il faudrait vraiment faire quelque chose pour les emblèmes qui accompagnent les icônes ils sont vraiment horrible et rendent le jeu d’icônes par défaut quasiment inutilisable et c’est plutôt dommage.

    Pour conclure je dirai que cette mouture est encore une fois un très bon produit. Après 6 version il est bien entendu difficile voire impossible de faire du révolutionnaire mais les amèliortions apportées sont intéressante et surtout elles vont dans le bon sens qui est de rendre Linux plus accessible et plus simple.

    Et en plus cette version sera disponible en CD gratuitement via le Shipit Ubuntu


    1. avec notamment la gestion des abonnements aux dossiers 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén