LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Mois : octobre 2006 (Page 2 sur 2)

Quand le droit d’auteur fait faire n’importe quoi

Ou comment ne pas se faire référencer par le moteur de recherche qui fait plus de 80% de part de marché.

Une mauvaise blague belge pour Google News

Et continuer avec le portail de la société dont les logiciels sont présent sur 90% des PC dans le monde
La presse belge attaque MSN Actualité. Et prend des risques

Je crois qu’il y a toute une génération de dirigeant qui n’ont rien compris à l’ère numérique. Vivement qu’ils prennent leurs retraites

Ubuntu 6.10 (Edgy Eft) : Retour de tests

Depuis la sortie de la version beta (ben oui j’ai pas pu attendre) je teste la prochaine version d’Ubuntu Linux (nommé Edgy eft). Vous avez donc droit aujourdh’ui à un petit bilan de ce test.

  • Premier point ubiquity :
    Plutôt que faire une mise à jour de Dapper j’ai préféré refaire une installation complète à partir du live CD pour tester l’installeur Ubiquity. Le résultat des courses est plutôt sympa c’est quand même beaucoup plus agréable et facile à utiliser que le mode texte classique mais c’est loin d’être la panacée (l’installeur de Suse est en exemple d’excellence dans le domaine) . Par exemple comme toujours (et comme dans d’autres installeur Linux) la partie concernant le partitionnement n’est pas très clair. J’ai trouvé que les premières questions ne sont pas clair. On ne sait pas forcément à quelle type d’option on va avoir droit ensuite. Il m’a fallu du temps pour trouver l’option me permettant de spécifier moi même l’organisation des points de montage sans avoir à passer par l’étape de modification des partitions. Quelques explications en plus en face de la liste des options ne serait pas un luxe selon moi (et je ne parle même pas du résultat pour un débutant) bref encore et toujours ce même point à revoir.
  • Deuxième point : Première impression visuelle
    Je ne parlerais pas ici d’XGL et autres fantaisies du genre pour l’instant ce n’est que expérimental et ça n’apporte pas vraiment grand chose de neuf. Je me contenterai donc de parler du design de base et de l’impression post premier démarrage. Le thème Human s’est vraiment amélioré il fait beaucoup plus soigné, plus fini, plus léché bref plus « Pro ». Bon personnellement je ne suis pas un fana de la couleur Orangé-caramel légèrement marron, je me suis donc dépêché de changer tout ça mais la c’est une question de goût personnel et ça n’enlève rien à la qualité du travail de l’équipe graphique. Une autre chose qui frappe lors de ce premier démarrage c’est le nouveau « logo » sonore. Très sympathique il reste dans la tendance brousse/savane Africaine mais c’est sympa et de toute façon ça fait parti de la culture de la distribution si on aime pas on change.
  • Troisième point Stabilité
    Depuis que je suis passé sous Ubuntu j’ai toujours pris la nouvelle version avant la version finale essentiellement par curiosité mais je n’avais jamais tenté une béta j’avais toujours attendu au moins la RC1. Et bien pour ma première béta j’ai été épaté la stabilité du système est excellente. certes il existe des applications qui plante de ci de la sans que l’on sache vraiment d’où ça vient mais rien qui viennent faire défaillir le système je n’ai eu aucun problème grave de stabilité (avec des risques sur l’intégrité des données par exemples). Dans mon parcours de geek j’ai eu l’occasion de tester plus d’un logiciel en version béta et bien je peux dire qu’il y a certains qui pourraient prendre des leçons
  • Quatrième points les nouveautés
    Qui dit nouvelle version d’Ubuntu dit forcément nouvelle version de Gnome on a droit ici à la 2.16 et son lot de nouveautés. Celle dont on se rend compte tout de suite c’est la vitesse; de version en version Gnome est de plus en plus optimisé et la vitesse d’exécution globale s’en ressent grandement et le confort d’utilisation avec. Le démarrage s’est lui aussi accélérés confort lui aussi non négligeable. Autre nouveautés d’importance c’est bien sur la nouvelle version de Firefox. Comme d’habitude avec les produits Mozilla c’est du bon et du costaud le correcteur orthographique pour les formulaires et vraiment très pratique et de même pour une béta (passé en Release Candidates depuis) c’est un exemple de fiabilité. Le seul problème ce sont les extensions incompatible.1. Autres nouveautés intéressante à citer ce sont deux petites améliorations concernant l’installation des logiciels. D’abord la commande « apt-get autoremove » qui permet de desinstaller un paquet ainsi que toutes ses dépendances si elles ne sont pas utilisées ailleurs et la sélection des paquets par tâche dans synaptic vous voulez un serveur web avec Apache+mysql+php rien de plus simple dans synaptic vous faites Édition>>Sélectionner des paquets par tâches et dans la liste vous sélectionnez « LAMP Server ».C’est facile, c’est magique et ça fonctionne tout seul. Pour l’instant le nombre de tache est limité mais parions qu’a l’avenir cela va augmenter. C’est vraiment quelque chose qui va faire le bonheur de bien des débutants ça je le sens. À signaler aussi pour les développeurs (comme moi) les nouvelles versions du framework Mono et de monodevelop (avec enfin une version de Stetic à peu près utilisable) Ainsi que la disponibilité de Glade32 et de la nouvelle version d’Anjuta3. De manière générale toutes les applications apportent leur lôt de changement et d’améliorations sans partes notable de qualité ni de stabilité.
  • Cinquième point : les regrets
    Ben oui parce qu’il en faut bien quelques un quand même nul n’est parfait en ce monde. En usage courant je n’utilise pas Firefox mais Galeon qui reprend le même moteur de pages que son compère Mozillien mais est quand même plus léger. Hors dans Galeon on a droit au correcteur orthographique qui a été ajouté dans Firefox mais par contre il ne permet pas de changer de dictionnaire et ne prend pas en compte celui choisi dans Mozilla. Résultat le dictionnaire par défaut est anglais et le correcteur orthographique devient donc quasiment inutilisable au quotidien. C’est vraiment dommage. Autre regret c’est la version de Sylpheed-claws qui est resté à la version 2.5.0 RC3 alors que l’on en est à la 2.5.5; Et que ces versions ont corrigés quelques bug d’importance non négligeable. (de plus le plugin bogofilter n’est toujours pas disponible avec la RC3)
  • Conclusion
    Pour conclure je dirai que cette version d’Ubuntu est intéressantes les améliorations sont notables et la qualité de réalisation est toujours présente. c’est encore une fois un bon millésimes.

    1. il serait quand même temps que les dev se décident à figer l’API des extensions 

    2. si quelqu’un sait comment faire pour le faire fonctionner en une seule fenêtre je suis preneur, c’est normalement faisable dans cette version d’après les copies d’écrans du site officiel 

    3. sur laquelle je ne m’étendrais pas je ne l’utilises quasiment pas 

    FileZilla sous linux

    Le seul logiciel que j’utilisais sous Windows et que je regrettais de ne pas retrouver sous Ubuntu Linux c’était FileZilla un excellent client FTP dont même les équivalents Linux n’arrive pas à la cheville.

    Hé bien ce temps la est fini. je viens de m’apercevoir (grâce à ce billet)que depuis la version 3 (encore en beta actuellement) cet excellent logiciel est disponible aussi sous Linux. Le billet en question fait référence à une version pour Ubuntu Dapper Drake comme j’ai migré depuis quelques temps sous Edgy Eft (je vous en parlerais bientôt) j’ai du l’installer en compilant à la main1 mais ce n’est pas vraiment génant.

    En tout cas je suis content de retrouver ce soft


    1. j’essayerais de faire un paquet Ubuntu ce ouikend 

    Savoir tourner un compliment….

    ta css est aussi jolie que la sémantique de ton contenu

    Certains savent vraiment parler aux femmes

    Un compliment comme ça c’est original! Mais alors; pour le placer dans la conversation……. c’est une autre paire de manche. 😉

    Première version de Lite#Manager

    Ça y’est!!
    Il m’a fallu du temps. Je l’ai réécrite, refaites, réeffacer et recommencé, je ne sais combien de fois mais finalement je l’ai sortie. Lite#Manager est diponible en version 0.1. Il n’y a pour l’instant que quelques fonctionnalités de base mais cela devrait rapidement s’enrichir avec les futures versions.

    La page de téléchargement est ici

    Pour mémoire Lite#Manager est une application de gestion et d’administration de base de données SQLite reposant sur le framework Mono.
    Normalement grâce à Mono elle devrait être utilisable sur toutes les plates formes (Linux, Windows et MacOs) mais pour l’instant seul une archive avec les sources compilable directement sous linux est disponibles. Des que je peux j’essaye de sortir quelque chose d’utilisable pour Windows mais n’ayant plus de PC qui tournent sous Windows chez moi je devrais faire ça à l’aveugle donc ça risque d’être un peu délicat.
    En théorie quelqu’un qui s’y connaît un peu pourrait facilement remédier à cette situation pour faire un installeur Windows à partir des sources contenus dans l’archive. Si une telle personne passe par ici elle peut toujours me faire signe je suis ouvert à tout forme de collaboration (sous licence GPL bien sur)

    [MAJ] : Pour les personnes sous windows j’ai mis une archive avec une version compilé mais elle nécessite toujours l’installation séparé soit de Mono soit de Gtk# par dessus le framework .Net

    Alors testez n’hésitez pas…

    Un billet qu’on oublie pas

    C’est le genre de billet qu’on lit sans s’arréter et que l’on n’oublie pas.
    À publier au panthéon de la blogosphére
    C’était il y a 25 ans et ça se passait comme cela ….

    Merci Maitre!! C’est le genre d’anniversaire que l’on ne devrait pas oublier.

    Surtout que 25 ans ce n’est pas si éloigné de nous que cela finalement……
    Et que certains veulent la rétablir

    Page 2 sur 2

    Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén