Bon c’est vrai,  ceux qui me lisent régulièrement doivent être quelque peu surpris. Que moi, libriste convaincu, anti-facebook primaire1 , qui n’hésite pas à râler sur Google, son omniprésence et les risques que ça représente pour la vie privé, je finisse par utiliser Google+ c’est effectivement plutôt contradictoire et ça mérite quelques explications.

Précisons d’abord une chose j’y suis certes mais je ne sais pas si je vais y rester. Je n’ai pas abandonné mes doutes concernant Google comme cela du jour au lendemain je les ai toujours à l’esprit je n’hésiterais donc pas à supprimer mon compte si jamais mes hésitations deviennent supérieur à l’intérêt que je pourrais avoir pour le service. C’est d’ailleurs la première chose que j’ai vérifié : on peut facilement récupérer ses données, supprimer son compte et supprimer les données en question (à l’exception des éléments que d’autres auraient repris). C’était pour moi une condition indispensable pour l’utiliser. Au moindre doute concernant la politique de Google ciao bambini je me casse sans laisser de traces2.

Ensuite, deuxième point, il ne me semble pas avoir vu dans les conditions d’utilisation le même genre de saloperie concernant les droits d’auteurs sur  les éléments que l’on publie que ce que peut faire facebook, bon ça sortira peut-être bientôt mais pour l’instant ça n’a pas l’air d’être le cas. C’est bien entendu un élément à surveiller. En ce qui me concerne la moindre magouille en ce qui concerne les CGU comme a pu le faire Facebook et c’est fermeture directe.

Troisième point enfin la gestion de la visibilité de ce que l’on publie est bien plus facile que ce que propose facebook, le mécanisme des cercles dans lesquels on répartit ces contacts et que l’on utilise ensuite pour indiquer élément par élément qui peut voir quoi est assez bien fait et efficace mais il faut le confronter à l’épreuve du temps. Il ne manquerait plus qu’une option dans ce contexte, empêcher que d’autres (y compris ceux à qui je destine le message) ne puisse pas le reprendre. Pour l’instant quand vous reprenez le message de quelqu’un pour le rediffuser Google se contente de vous prévenir si l’auteur initial ne l’a pas publié en mode public, c’est déjà ça mais pas suffisant à mon avis.

De tout cela j’ai l’impression que Google malgré son coté big brother reste plus soucieux de ses utilisateurs et de leur permettre de garder un certain contrôle, ce n’est peut-être qu’une illusion je sais, mais c’est du moins le sentiment que j’en ai pour l’instant. J’ai donc décidé de laisser une chance à ce réseau mais au moindre doute je n’hésiterais pas à aller voir ailleurs. Je me suis passé de compte facebook jusqu’ici je devrais pouvoir faire sans Google+ si cela devient nécessaire.

En ce qui concerne son utilisation je me laisse un peu de temps et je reviendrai en parler3

D’ailleurs je vous conseille de lire cet article, il pose quelques pistes de réflexion intéressantes :

https://plus.google.com/118165493193465533929/posts/JY3UJP7k24E

Et pour ceux qui m’auraient suivi jusqu’ici mon profil google+ est là : https://plus.google.com/108331793917685231514 (Vivement les url personnalisé)


  1. oui oui primaire je revendique et j’assume 

  2. bon c’est vrai c’est plutôt relatif, supprimer tout ce que j’aurais pu y mettre n’est pas forcément suffisant niveau protection de la vie privé, ça ne supprime pas le profilage de google 

  3. comment ça je tease ben oui et alors 🙂