LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Pourquoi certains SMS comptent double

Je suis tombé sur ce billet qui peut paraître anecdotique mais soulève en fait un vrai problème : celui de la vulgarisation technique à usage commerciale.

petit retour sur l’aspect technique de la chose

Contrairement à ce que nous raconte les opérateurs télécom depuis le début la limitation des SMS n’est pas de 160 caractères mais de 160 octets (un octets contenant 8 bits valant chacun soit 1 soit 0).
Pendant longtemps les caractères n’étaient codé que sur 1 octets on a donc pris l’habitude (à tort) dès que l’on s’adressait au grand public de raccourcir 1 octet = 1 caractère. Malheureusement en utilisant 1 octet le nombre de caractère que l’on peut coder est très limité il a donc fallu un jour créer un véritable standard permettant de coder correctement l’ensemble de tout les caractères de tout les alphabets de la planète. Ainsi est née l’UNICODE (aussi appelé UTF-8 la aussi en partie à tort).
Pour des raisons de compatibilité avec l’existant (éternel problème de informaticiens1 ) les caractères de base le l’alphabet latin sont toujours codé de la même façon sur un octet mais les caractères spéciaux et non latin sont codé sur plusieurs octets. (jusqu’à quatre pour certain).

Évidemment cela ne s’est pas fait du jour au lendemain mais actuellement de plus en plus de téléphones utilisent l’UNICODE notamment les modèles haut de gamme et les smartphones.
Maintenant si vous avez bien suivi vous avez compris que quand dans vos SMS vous utilisez des accents et autres « ç » vous utilisez des caractères qui occupent plus d’un octet et donc des messages de moins de 160 caractères peuvent se révèler utiliser plus de 160 octets et vous sont donc facturer pour deux SMS. Et cela évidemment votre opérateur ne vous en a jamais prévenu mais vu les marges qu’ils se font sur les SMS on comprend vite pourquoi.

Élargissons un peu le sujet

Bon c’est bien gentil toutes ces explications mais ça nous mène où?
Pas bien loin en fait car c’est une situation finalement assez habituelle, au lieu d’expliquer les choses le marketing de masse a entrainé une simplification du problème et un jour on se prend le retour de bâton dans la figure. Certains consommateurs se retrouvent avec des SMS qui comptent double sans qu’on leur ait dit pourquoi sur le fond ce n’est pas grand chose mais sur le principe ça reste prendre les gens pour des cons.

Il est vrai que ça ne serait pas si grave si actuellement :

  1. Les opérateurs ne continuaient pas à vendre la limite de 160 caractères à leur client, en termes juridique cela s’appelle de la publicité mensongère.
  2. Il y avait sur les téléphones récent un système d’alerte avant d’envoyer le message.

Encore une fois pour faciliter le discours marketing on prend les consommateurs pour des idiots.

comme disent les journalistes «quand la communication progresse l’information régresse».


  1. D’ailleurs vous savez pourquoi dieu n’a mis que 7 jours pour créer l’univers? Parce qu’il n’avait pas d’existant à reprendre 

Précédent

Synchroniser un Palm avec JPilot sous Ubuntu 10.04

Suivant

Pourquoi je n’aime pas les livres électronique…

2 Commentaires

  1. Ce que tu dis est vrai, à propos de la publicité mensongère. Pourtant, je me demande combien de vendeurs, dans les boutiques des opérateurs de téléphonie mobile, sauraient expliquer d’où vient le « problème » du dédoublement des sms.
    Mon téléphone (un sony-ericsson) a un système d’alerte indiquant en combien de sms mon message sera envoyé: ça permet de corriger et de remplacer les caractères gourmands en espace, le cas échéant. C’est appréciable.

  2. Yanightmare

    Ah ! Intéressant. Je me suis rendu compte de ce « bug » il y a très peu de temps. J’avais cru comprendre que les caractères spéciaux me bouffaient de la place sur mon Nokia, sans savoir pourquoi. Et paf ! Je tombe sur ce billet sans m’être renseigné.

    Et bien ça m’éclaire. Et ça fait foutrement chier de devoir payer plus cher pour pouvoir parler correctement le français.

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén