Aujourd’hui on vote…

Bon à moins que vous ne débarquiez d’une expédition extra-galactique quelconque vous êtes au courant que aujourd’hui dans une grande partie de l’Europe on vote. Je sais que beaucoup d’entre vous resteront chez eux aujourd’hui vautré dans vos canapés devant TF1 ou les doigts scotché sur votre clavier plutôt que de prendre cinq minutes pour aller glisser une enveloppe dans une urne. Je sais que si vous avez décidé de ne pas voter tout ce que je pourrais dire n’y fera rien mais je vais au moins dire pourquoi j’y suis allé ensuite ce sera à vous de voir.

Premier point : C’est d’une banalité affligeante mais la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Il ne faut pas oublier que des gens sont morts pour acquérir et/ou conserver ce droit. Des milliers de personnes dans le monde sont prêtes à se sacrifier pour ce même droit. Jouer les indigné dans son fauteuil devant le 20h de TF1 quand une junte militaire quelconque embastille des opposants et rester chez soi aujourd’hui

Deuxième point : Le sens de cette élection. Je ne sais pas sur que tout le monde perçoit vraiment bien le coté énorme de cette élection du parlement européen. 27 pays qui il y a 65 ans étaient en train de se foutre joyeusement sur la gueule les uns les autres et qui on passait les 45 (j’arrondis un peu) années suivantes au bord de la destruction mutuelle. 27 pays dont plusieurs d’entre eux étaient encore il y a 20 ans totalement coupé des autres votent ensemble aujourd’hui pour élire démocratiquement leur représentant et organiser leur destin commun. Si ça on ne peut pas le qualifier d’énormes qu’est ce qu’il vous faut? Ça fait quand même parti des choses qui vous réconcilient avec l’espèce humaine. Et à ce titre il me semble impossible de ne pas voter aujourd’hui. Cette élection est trop chargé de sens pour l’envoyer bouler par dessus l’épaule comme un gadget sans importance.

Troisième point : De l’importance des institutions Européenne. Quel que soit le discours des personnalités politique nationale c ‘est à l’échelon européen que les problèmes réellement important se règlent. Le simple exemple du manque d’efficacité de divers plans de relance européens simplement parce que quelques grouillots plus préoccupé de défendre leurs prérogatives et leurs carrières n’ont pas été capable de travailler ensemble au bien commun est largement explicite. Tout les personnes qui se sont intéressé à la politique européenne le disent c’est la bas que tout se fait. Et cela devrait se passer sans moi? Hors de questions. Je passe mon temps (sur ce blog et ailleurs) à critiquer l’autisme de nos politiques ce n’est pas pour ne pas utiliser le seul moyen d’expression dont je dispose aussi imparfait soit-il!

Quatrième et dernier point : L’exercice de la démocratie au sein des institutions européenne. L’un des reproches fait couramment aux institution européenne est leur manque de démocratie. Certes pour certaines d’entre elles ce n’est pas faux c’est donc particulièrement important de participer à l’élection de la seule institution démocratiquement élue, la seule qui puisse se justifier d’une véritable légitimité démocratique. Le rôle du parlement européen n’a pas toujours été celui qu’il est aujourd’hui. Son pouvoir n’a cessé d’augmenter petit à petit1. Je vous conseille d’ailleurs de lire cet article de Jean Quatremer Le Parlement européen, mode d’emploi du blog Coulisses de Bruxelles. Si l’on veut que ces progrès continuent il faut être présent et montrer que l’on est attaché à cette institution. L’actualité récente nous l’a montré avec la loi Hadopi ou encore il y a quelques temps avec le rejet de la directive autorisant les brevets logiciels. Le parlement européen est un lieu ou nos libertés numériques de demain peuvent encore être protégé. Et s’il peut protéger celles ci pourquoi pas les autres? Mais cela ne peut se faire qu’a une seule condition : Qu’il soit légitimé par un véritable soutien démocratique.

Maintenant c’est à vous de jouer.


  1. et malheureusement le rejet de la constitution européenne a été un gros frein à ce progrès 

3 réflexions sur “ Aujourd’hui on vote… ”

Les commentaires sont fermés.