LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Policy kit et l’outil d’administration qui va avec

L’une des principales nouveautés de la prochaine Ubuntu est l’outil dénommé Policy-kit qui permet de prendre les droits d’admin pour les applications qui le nécessite pendant leurs déroulement.
Désirant creuser le truc je me suis penché sur le système de gestion des droits qui va avec (menu Système>>Administration>>Autorisations).
Franchement bien que je suis loin d’être un expert es Linux je suis quand même loin d’être une bille complète en informatique en général avec notamment une expérience non négligeable de développeur à titre professionnel et en dehors de mes strictes tâches de développeurs j’ai eu l’occasion de mettre mon nez dans d’autres problèmes et technologies.

Malheureusement cela n’a en rien empêché de ne rien comprendre au fonctionnement de ce machin.
C’est une horreur absolue totalement obscur. Ubuntu se voulant utilisable par le plus grand nombre il est indispensable que cette outil s’améliore ou affiche plus d’informations.

Un exemple : j’ai une partition FAT32 avec un Windows dessus qui me sert à jouer occasionnellement à Civilization. Elle n’est pas monté automatiquement au démarrage et actuellement il me faut prendre les droits d’admin pour pouvoir la monter ponctuellement. Je voulais changer ça afin de me faciliter la vie. Et bien impossible de deviner quelle option choisir pour pouvoir monter cette partition sans mot de passe. J’ai bien trouvé l’option concerné mais alors quelle valeur lui donner ? Mystère complet. Et malheureusement aucun lien ou bouton pour afficher une page d’aide.

Je n’ose pas imaginer la perplexité de quelqu’un qui découvre Ubuntu devant un engin pareil.

Tout n’est pas négatif bien sur il est clair que le principe est excellent mais cet outil doit absolument être amélioré et comme il est jeune il y a encore de l’espoir.

Précédent

Albator sur grand écran

Suivant

Un retour attendu.

5 Comments

  1. Jahman

    Salut,

    Rien à voir avec Policy-Kit mais pour ton problème de partition, il te suffit de modifier le fichier « /etc/fstab » pour quelle se monte automatiquement au démarrage de ta machine.

    Tu trouveras toutes les infos nécessaires avec ce pointeur: http://doc.ubuntu-fr.org/installation/mount_fstab

    En gros, tu dois rajouter une ligne de ce style
    /dev/hda1 /media/win_c vfat defaults,umask=0 0 0

    avec /dev/hda1 à modifier pour mettre ta bonne partition (commande « sudo fdisk -l » pour la connaître)

    et /media/win_c avec le répertoire ou tu souhaites quelle apparaisse. L’avantage de choisir un répertoire dans /media est qu’une icone apparait sur ton bureau.

    a+

  2. lis bien le billet tu comprendras que je ne cherche absolument pas à que cette partition soit monté automatiquement mais uniquement au besoin.

  3. toutes les partitions, internes ou externes sont normalement détectées par HAL.
    gnome par l’intérmédiaire de gnome-volume-manager et nautilus devrait pouvoir monter les partitions détectées si il n’y a pas de config qui en empeche l’accès.

    en gros, tu devrais pouvoir monter ta partition quand tu le souhaites juste en double cliquant sur ta partition depuis le poste de travail.

    policy-kit est plus utilisé pour les applications genre gestion d’imprimante, de réseau etc…

  4. Karl

    Justement, dans Fedora 8, PolicyKit est principalement utilisé pour monter les partitions (et HAL en général) et contrôler PulseAudio.
    Sinon, PolicyKit est un framework permettant à un utilisateur de communiquer à un processus privilégiés mais cela nécessite que les applications implémentent PolicyKit.
    polkit-gnome-authorization est une interface dédiée aux utilisateurs *avancés* même si je la trouve assez simple.
    Après, c’est à la distribution de fournir une configuration par défaut à l’utilisateur.
    Le but de PolicyKit est de fournir un paradigme de sécurité plus adapté aux bureaux modernes que ne le sont gksudo ou PAM tout en restant transparent pour l’utilisateur final.

  5. Paroto

    Entièrement d’accord.
    J’ai deux comptes sous Ubuntu, un administrateur (pour moi) et un simple utilisateur (pour les autres, hé, hé). Je voudrais bien que l’horloge puisse être réglé sans avoir à entrer le mot de passe administrateur, ben j’ai aucune idée de ce qu’il faut choisir : no, yes, authentification, console active…
    C’est du chinois, pour moi.

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén