LordPhoenix's Blog

Informatique, Internet , Logiciels libres, photographie et petites histoires.

Ayaan Hirsi Ali « Je suis une dissidente de l’islam »

Via embruns.
Ayaan Hirsi Ali est député au parlement néerlandais, d’origine Somalienne elle a écrit le scénario du film Submission pour lequel Theo Van Gogh a été assassiné par un islamiste en novembre 2004, elle vit actuellement sous protection policière. Elle a évoqué l’affaire des caricatures de Mahomet dans un discours à Berlin.
C’est le genre de texte que l’on voudrait lire plus souvent; je vous en présente quelques extraits et je vous invite à lire le texte intégral (c’est long mais c’est beau)

Je suis ici pour défendre le droit d’offenser. J’ai la conviction que cette entreprise vulnérable qu’on appelle démocratie ne peut exister sans libre expression, en particulier dans les médias. Les journalistes ne doivent pas renoncer à l’obligation de parler librement, ce dont sont privés les hommes des autres continents….

…Honte aux journaux et aux chaînes de télévision qui n’ont pas eu le courage de montrer à leur public ce qui était en cause dans « l’affaire des caricatures » ! Ces intellectuels qui vivent grâce à la liberté d’expression, mais acceptent la censure, cachent leur médiocrité d’esprit sous des termes grandiloquents comme « responsabilité » ou « sensibilité ».

…Honte à ces hommes politiques qui ont déclaré qu’avoir publié et republié ces dessins était « inutile », que c’était « mal », que c’était « un manque de respect » ou de « sensibilité »…

…Honte à ces entreprises européennes du Moyen-Orient qui ont mis des affiches disant « Nous ne sommes pas danois », « Ici on ne vend pas de produits danois » ! C’est de la lâcheté….

Cette publication a aussi révélé la présence d’une importante minorité en Europe qui ne comprend pas ou n’est pas prête à accepter les règles de la démocratie libérale. Ces personnes – dont la plupart sont des citoyens européens – ont fait campagne en faveur de la censure, des boycottages, de la violence et de nouvelles lois interdisant l' »islamophobie ».

…Aujourd’hui, les sociétés libres sont menacées par l’islamisme, qui se réfère à un homme nommé Muhammad Abdullah (Mahomet) ayant vécu au VIIe siècle et considéré comme un prophète. La plupart des musulmans sont des gens pacifiques ; tous ne sont pas des fanatiques. Ils ont parfaitement le droit d’être fidèles à leurs convictions. Mais, au sein de l’islam, il existe un mouvement islamiste pur et dur qui rejette les libertés démocratiques et fait tout pour les détruire. Ces islamistes cherchent à convaincre les autres musulmans que leur façon de vivre est la meilleure. Mais quand ceux qui s’opposent à l’islamisme dénoncent les aspects fallacieux des enseignements de Mahomet, on les accuse d’être offensants, blasphématoires, irresponsables – voire islamophobes ou racistes.

Ce n’est pas une question de race, de couleur ou de tradition. C’est un conflit d’idées qui transcende les frontières et les races….

…Je ne cherche pas à offenser le sentiment religieux, mais je ne peux me soumettre à la tyrannie. Exiger que les hommes et les femmes qui n’acceptent pas l’enseignement du Prophète s’abstiennent de le dessiner, ce n’est pas une demande de respect, c’est une demande de soumission….

Mme Ayaan Hirsi Ali est une femme d’un grand courage dont le combat ne peut que susciter l’admiration. Même si l’utilité est réduite je tenais à relayer ses paroles ici en signe de soutien.

Précédent

Ploum : après le livre voici l’interview

Suivant

DRM : suite des expériences et réflexions.

3 Comments

  1. C’est une voix intéressante à faire entendre, tu as raison !

    Dans notre blogosphère, je conseillerais aussi le billet de Parisian Smile (http://www.parisiansmile.com/index.php?p=897) et aussi les 41 commentaires qui suivent, dont certains permettront de voir qu’il n’est pas si facile de dire certaines vérités. L’attaque personnelle n’est jamais loin. Restons vigilants.

  2. C’est vrai que c’est un excellent billet et certains commentaires sont vraiment consternants de bétise.

  3. thetruth

    L?assassinat de Theo Van Gogh, un crime d?État ?
    soure: voltairenet.org

    Dans une lettre trouvée sur le cadavre du cinéaste Theo Van Gogh, son assassin menace les juifs et tous ceux qui critiquent l?islam, particulièrement la députée Ayaan Hirsi. Le procureur d?Amsterdam a confirmé que le meurtre avait été commis en pleine rue, le 2 novembre 2004, et que le suspect, de double nationalité néerlandaise et marocaine, complotait d?autres crimes avec six autres fanatiques musulmans. L?affaire semble simple et a provoqué en réaction une série de dégradations islamophobes.
    Cependant à Londres, The Observer du 7 novembre affirme que tout cela n?est peut-être que maquillage. Les Pays-Bas seraient impliqués dans un trafic d?armes. Le leader d?extrême droite, Pim Fortuyn, qui s?y opposait aurait été éliminé à la demande de la CIA et avec l?assentiment des services secrets de son pays. Puis, Theo Van Gogh qui s?apprêtait à révéler le pot aux roses dans son prochain film aurait été réduit à son tour au silence.

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén